OubliZ - Guild Wars 2
Bienvenue sur le forum OubliZ !

Afin de profiter pleinement de tout ce que vous offre notre forum, merci de vous identifier si vous êtes déjà membre ou de rejoindre notre communauté si vous ne l'êtes pas encore.

La guilde OubliZ ouvre son recrutement pour la bêta de Guild Wars 2 - http://www.oubliz.com/f2-recrutement

OubliZ - Guild Wars 2


 
AccueilAccueil  portailportail  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 You Have Downloaded : un internaute teste les IP de l’Elysée

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Dada
Seigneur Shédim
avatar

Sexe : Masculin
Nombre de messages : 2822
Age : 34
Localisation : Caen / Lorient / Rennes

MessageSujet: You Have Downloaded : un internaute teste les IP de l’Elysée   Mer 21 Déc - 11:28

L'outil « You have downloaded » permet, selon ses créateurs, de traquer les téléchargements BitTorrent en utilisant une adresse IP. Un internaute explique avoir « testé » les IP appartenant à l'Elysée et estime que des téléchargements illégaux pourraient avoir été repérés.


Cette semaine, des développeurs russes ont dévoilé leur outil permettant de savoir quel contenu a été téléchargé en utilisant une adresse IP. « You have downloaded » permet en principe de savoir ce qui a été téléchargé via BitTorrent. Selon ses créateurs, le système n'a pas vocation à pointer du doigt le comportement des internautes mais doit au contraire les sensibiliser sur le manque d'anonymat sur Internet, en particulier de ce protocole.

Dès lors, le service a commencé à être utilisé par certains curieux. Dans une note, TorrentFreak expliquait que des téléchargements avaient été ainsi repérés chez Sony Pictures, Fox Entertainment et Universal. En France, un internaute a même expliqué qu'il a utilisé le service pour connaître les habitudes de l'Elysée en matière de téléchargement.

Selon NikoPik, de tels contenus auraient donc pu transiter via les tranches d'IP attribuées à l'Elysée. Précisément, les films Tower Heist ou Arthur Christmas mais également une compilation des Beach Boys auraient été téléchargés grâce à ces adresses entre novembre et décembre dernier.

Les développeurs de ce service n'ont pas expliqué comment fonctionne techniquement « You have downloaded » ni pourquoi il pouvait s'avérer relativement inutile dans le cadre d'adresses IP dynamiques. De même, l'outil ne prouve pas directement que le téléchargement a bien eu lieu. En effet, les IP ont pu être injectées dans certains trackers. En attendant une réponse officielle, la situation reste cocasse.

Mise à jour: L'Elysée a tenu à démentir les propos du blogueur qui a testé les adresses IP avec le service « You have downloaded ». Un porte-parole a en effet déclaré à RTL que l'Elysée « dément tout téléchargement en provenance des ordinateurs de la République ». Il est donc possible qu'un poste externe au réseau officiel ait été en mesure d'utiliser cette IP. Enfin, il est également imaginable que ces mêmes IP aient pu être injectées dans certains trackers. Le « mystère » reste donc entier.


SOURCE : http://pro.clubic.com

_________________

http://oubliz.keuf.net
Dada
Seigneur Shédim
avatar

Sexe : Masculin
Nombre de messages : 2822
Age : 34
Localisation : Caen / Lorient / Rennes

MessageSujet: Re: You Have Downloaded : un internaute teste les IP de l’Elysée   Ven 23 Déc - 0:08

« You Have Downloaded » est un nouveau service en ligne russe qui traque les téléchargements BitTorrent du monde entier et les rend publics, non pas dans une optique répressive mais dans celle d'une sensibilisation.

Les visiteurs du site Internet se retrouvent immédiatement face à leur historique de téléchargement, ou à celui de tous ceux qui ont partagé leur adresse IP dynamique, s'ils ont téléchargé l'un des 20% de torrents publics que le site revendique surveiller, avec des frais de fonctionnement de seulement 300 dollars/mois. La base de données, publique, référence à ce jour 113 200 torrents téléchargés par 52,9 millions d'internautes (ou plutôt d'adresses IP distinctes).

Sur la rubrique « politique de confidentialité » du site, l'équipe coupe court : « Il n'y a rien de tel que la vie privée sur Internet. Vous pensez naviguer sur Internet ou regarder des films dans l'intimité de votre domicile. Mais des malins vous surveillent. (…) Vous êtes une cible, un client potentiel ! »

Les trois concepteurs du site espèrent ainsi sensibiliser les internautes concernant l'absence d'anonymat sur Internet d'une manière générale, et en particulier sur ce protocole principalement utilisé pour du téléchargement illégal.

Il est d'ailleurs possible de consulter l'historique de n'importe quelle adresse IP, ce qui a permis au site Internet spécialisé TorrentFreak de déceler des téléchargements illégaux depuis les bureaux de Sony Pictures, de Fox Entertainment, d'Universal ou encore de la Buma/Stemra, la Sacem néerlandaise. Ces derniers se sont défendus en invoquant une usurpation d'adresse IP, ce qui ne les empêche pas d'attaquer des particuliers.

Les concepteurs de You Have Downloaded travaillent quoi qu'il en soit à la conception d'un protocole de partage plus confidentiel s'inspirant de la technologie Bitcoin, fonctionnant de manière entièrement décentralisée. D'ici là ils continueront à traquer les internautes pour les inciter à adopter des solutions d'anonymat.


Mise à jour du 21/12/2011 à 15 h 34

Après l'Elysée, c'est aujourd'hui au tour de la RIAA de justifier tant bien que mal l'existence de téléchargements illégaux sur certaines des adresses IP qui lui sont réservées.

L'association de défense de l'industrie du disque américaine adopte une défense similaire à celle de notre présidence de la République. « Ces adresses IP partielles sont similaires au bloc d'adresses alloué à la RIAA. Ces adresses sont utilisées par un prestataire tiers pour la mise à disposition de notre site Internet, elles ne sont pas utilisées par notre personnel pour accéder à Internet », prétend le porte parole de la RIAA Jonathan Lamy. Au-delà du non sens de la première phrase, on rappellera qu'il n'est pas question d'une « similarité » puisque c'est l'on ne peut plus officiel American Registry for Internet Numbers qui a attribué ce bloc d'adresses entier à la RIAA, qu'on ne peut que croire ou non.

RIAA qui ne dément d'ailleurs pas la fiabilité du projet indépendant YouHaveDownloaded, mais rejette à son tour la faute sur un tiers, comme l'ont fait une partie des particuliers qu'elle a accusé, ce qui ne les a pas empêchés de se faire condamner, comme le note TorrentFreak.

Un autre ayant-droit ou assimilé pris en flagrant délit, la société de lutte contre le piratage du Danemark, a quant à elle trouvé une excuse plus originale : « Nous travaillons pour des ayant-droits, qui nous ont naturellement donné la permission de nous procurer leur contenu en ligne dans le cadre de notre travaille d'investigation ».

Peut-être les prochains accusés pourront-ils eux aussi tenter cette défense : « L'auteur est un ami, il m'a donné son autorisation » ?


SOURCE : http://www.clubic.com

_________________

http://oubliz.keuf.net
Songthain
Nazgùl
avatar

Sexe : Masculin
Nombre de messages : 1271
Age : 26
Localisation : sur mumble
Emploi/loisirs : geek de Guildwars

MessageSujet: Re: You Have Downloaded : un internaute teste les IP de l’Elysée   Ven 30 Déc - 6:54

Citation :


Après l’Elysée, c’est au tour du Ministère de la Culture et de la Communication d’avoir été passé au crible du site YouHaveDownloaded par les internautes lecteurs de Nikopik.com pour vérifier si des téléchargements illégaux n’auraient pas transité via les adresses IP attribuées à cet organisme gouvernemental.

Il a fallu pas mal de temps pour scanner les plus de 60 000 adresses possibles, l’automatisation des analyses étant encore difficile à mettre en place sur ce service web, mais nous y sommes arrivés ^^


Et devinez quels sont les résultats ? Ils sont tout simplement explosifs !

Sur les 65 025 adresses IP officiellement attribuées au Ministère, plus de 250 ont été repérées comme faisant transiter du contenu illégal durant les 2 derniers mois.


Quels sont les contenus ? Ils sont très variés et la liste est longue !

Voici un petit résumé en images :

- Des films :


- De la musique :


- Des séries :


- Des jeux vidéo :



- Des programmes :


- Et même du contenu réservé à un public adulte ^^ :


Comme pour les téléchargements de l’Elysée, plusieurs explications sont possibles, mais il y a toutefois ici un fait inédit laissant à penser que ces téléchargements auraient vraiment transité par le Ministère de la Culture. Je m’explique :

Au vu de l’étendue de cette découverte, on pourrait au premier abord penser que nous avons à faire à des téléchargements bidons, qui n’auraient pas vraiment transité via les adresses IP du Ministère de la Culture (cas d’injections d’adresses IP aléatoires dans des serveurs publics Torrents)… sauf que de nombreux fichiers reviennent plusieurs fois dans cette liste, en transitant via une adresse IP différente mais appartenant toujours au Ministère !

Les chances pour que des adresses IP appartenant au même organisme et apparaissant plusieurs fois pour un seul et même fichier téléchargé sont extrêmement minces. Cela est plutôt révélateur du comportement d’une machine téléchargeant depuis le réseau interne du Ministère, et se voyant attribuer plusieurs adresses IP dans le temps et suivant les possibles redémarrages ou déplacements de l’ordinateur.

Encore une fois, nous pouvons donc en conclure que :

- Soit il y a véritablement des téléchargements illégaux qui ont été effectués depuis le Ministère de la Culture,

- Soit l’utilisation des adresses IP pour identifier d’éventuels cas de téléchargement illégal n’est pas du tout fiable et que le système actuellement mis en place par Hadopi est une énorme erreur. Ce n’est pas faute de l’avoir répété depuis plusieurs années, mais ici la preuve de sa non-fiabilité est éclatante…

J’ai hâte de voir ce que le Ministère de la Culture et de la Communication va pouvoir dire pour expliquer cet état de fait. S’il ne s’agissait pas du Ministère, l’excuse  »Oui mais ce n’est pas nous, jamais nous ne ferions une chose pareille » tiendrait-elle s’il s’agissait d’un internaute ou d’une entreprise devant s’expliquer auprès d’Hadopi pour justifier l’absence de sécurisation de son accès Internet ?

Comme dans le système que vous avez mis en place, à vous d’apporter la preuve de votre innocence (bon courage ! ;-) )
Source

Et en plus ils ont de mauvais goûts !

_________________
(╯°□°)╯︵ 69
( ._.) 69
(ノಠ益ಠ)ノ彡 69
(╬ ಠ益ಠ) 69
https://www.youtube.com/user/songthain/

Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: You Have Downloaded : un internaute teste les IP de l’Elysée   


 

You Have Downloaded : un internaute teste les IP de l’Elysée

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
OubliZ - Guild Wars 2 :: Forum Général :: Taverne-